Billet du 19 novembre 2022, considération sur l'étranger



le stade de Khalifa à Doha au Qatar.



Il y a des maisons où tu dois ôter tes chaussures avant d’entrer. Cela ne se discute pas.

De la même manière un étranger lorsqu’il rentre en France doit respecter les lois et les coutumes françaises

Un français quand il se rend dans un pays non européen devrait lui aussi appliquer les lois du pays visité.

Le fait-il ?

Mais toi l’africain quand tu viens chez nous, ôte ton boubou, range tes épices, oublie la polygamie, et toi le musulman habille- toi comme chez nous, dévoile tes femmes, préfère un gigot haricot à ton couscous.

T’es chez nous, pas chez toi.

Ce que l’on demande à nos étrangers nous ne sommes pas capables de le faire.

Nous sommes convaincus de la supériorité du mode de vie occidental et de ses valeurs chrétiennes et démocratiques.

Même Levy -Strauss avoue qu’en pleine brousse amazonienne il a appelé Bach à son secours. Quand je vais en Afrique ou en Nouvelle Calédonie, je ne veux pas vivre dans une case.

Alors quoi ?

J’aime l’idée des co -habitations entre communautés, et des mélanges, j’aime les quartiers berbères, chinois, juifs, africain. J’aime l’idée de retrouver le monde entier dans une ville, d’entendre toutes les langues, et de pouvoir goûter toutes les nourritures.

On me taxe de gauchiste muticulturaliste, de perdre mon identité française.

Stop ! Comme un français sur 4, j’ai des origines étrangères et je m’en vante.

L’actualité . c’est le Mondial du football, le Qatar a été choisi en 2010. On découvre dix ans plus tard que ce n’est pas un pays, mais un gisement de gaz, que ce n’est pas écologique, qu’il y a eu 6000 ouvriers morts, qu’on n’a pas le droit d’être un homo, de boire de la bière à la sortie du stade etc. et par -dessus le marché ses 3 millions d’habitants sont musulmans. Boycottons boycottons, crient ceux qui ne regardent jamais le football.

Mais voilà, l’argent enchante, l’argent dévoie, l’argent dénoue, l’argent convainc. l’argent domine.

Le minuscule Qatar va être pendant 45 jours le centre du monde.