Billet du 21 mai 2022. La mise en place du gouvernement




Aujourd’hui, c’est la cérémonie de la création du nouveau gouvernement de Macron 2.

Cela me rappelle furieusement la remise des prix en fin d’année dans le préau des écoles communales de la quatrième république où le directeur annonçait les prix d’excellence, les tableaux d’honneur, les passages à la classe supérieure etc.

Il y a une infantilisation de la vie politique.

Oh l’air contrit de Jean -Michel Blanquer, un de nos meilleurs élèves qui a déçu et qui repart les mains vides.

C’est la permutation des portefeuilles qui est surréaliste. Véran prend la place d’un autre aux relations avec le parlement, et laisse son fauteuil à Brigitte Bourguignon.

Le maître mot de ces échanges, c’est moins tu connais le sujet, meilleur c’est, comme ça t’as pas d’idées préconçues.

N’empêche que tout le monde sait qu’un de nos meilleurs ministres de la Culture fut Jack Lang qui connaissait bien son sujet.

Petit clin d’oeil à Zemmour : le nom de la nouvelle ministre de la Culture, Mira Abdul-Malak.

On ne la jugera que sur l’imbécillité du pass culture qui consiste à ouvrir un compte de 500 € pour un jeune qui aura tout un catalogue de sorties possibles, ça peut lui payer des mangas et des festivals de musique, or l’idée de base c’était de lui faire goûter au plaisir des scènes nationales… Comme si c’était l’argent qui bloquait l’accès des jeunes à nos théâtres.

On a droit à un ministère chargé de l'égalité entre les femmes et les hommes , de la diversité et de l'égalité des chances. Isabelle Rome.

Bien entendu, pas de ministère des quartiers et de l'immigration... les deux sujets les plus cruciaux pour moi.