Billet du 27 mars 2022. Marioupol


image d'Eisenstein.Le cuirassé Potemkine (1920)

La France se prélasse, dimanche de printemps. Retour des barbecues. Mollesse généralisée. Miracle des couleurs jaunes et blanches des fleurs sauvages naissantes sur un ciel bleu immaculé.

Un mois de guerre seulement et déjà l’intérêt pour le drame ukrainien s’est estompé. Le JDD titre : Macron inquiété par Le Pen.

Trop facile ma figure rhétorique : ça crève à 2000 kms et moi je suis comme ces paysans polonais qui regardaient passivement passer les trains vers Auschwitz. Trop facile aussi le point Godwin, mais comment faire pour ne pas comparer Poutine à Hitler ?

N’empêche qu’à Marioupol c’est carrément l’horreur. Un massacre d’innocents, des morts de faim, et nous tremblons à l’idée d’intervenir et devenir des co-bélligérants. Co-bélligérants c’est le mot à la mode, le mot qui fait trembler le monde entier. Si Poutine apprenait qu’un seul soldat occidental se mêlait de porter secours à l’Ukraine, ce serait la troisième guerre mondiale, l’affrontement nucléaire.

Alors il n’y aura pas de débarquement des forces alliées, on va assister à l’agonie d’un peuple sans bouger ? On croit que les sanctions économiques vont faire céder la Russie. Pour l’instant, c’est l’Europe qui redoute la fermeture des oléoducs russes. Que faire ?

Comme Zelinski est un acteur de théâtre, ce serait peut- être à nous acteurs occidentaux d’intervenir. Notre métier c’est d’inventer des scénarios.

Ariane Mnouchkine, François Tanguy, Olivier Py, étaient intervenus dans la guerre du Kosovo. Pourquoi l’ONU ne parachuterait-elle pas ses casques bleus ? Pourquoi ne déguiserait-on pas des milliers de soldats européens avec des uniformes ukrainiens ? Pourquoi ne pas débarquer discrètement la nuit avec des véhicules marqués Z, ce serait la confusion, on libérerait Marioupol. Je n’arrive pas à croire que nous allons laisser le conflit s’épuiser pendant plusieurs années et assister à l’effacement progressif de toutes les villes d’Ukraine. Poutine nous menace avec des 6000 ogives nucléaires, pourquoi ne pas lui faire peur nous aussi, pourquoi ne pas lui dire que des sous-marins non repérables dotés de missiles peuvent détruire à tout moment sa cache sibérienne. Interdire une artiste russe à l’Eurovision pour faire céder la Russie, et d’autres sanctions du même acabit, est-ce vraiment efficace ? “Mais je fais quoi” ?