Billet du 5 décembre 2021 N°828

J’ai envie d’écrire à Ariane Mnouchkine : ta plus belle oeuvre c’est ton parcours, soixante ans sans aucune concession, toujours à garder l’énergie collective, le sens de la fête, les symboles, l’épique, avoir fondé une mini- république flamboyante.

Notre génération aura créé un immense monument invisible. Je regardais le film sur l’aventure du cirque Plume, 35 ans de poésie. Et Zingaro, et Royal de Luxe et Ilotopie, et Générik et l’Odin et l’Unité etc. Ce ne sont pas des carrières que nous avons fabriquées mais des oasis, des mini sociétés, des niches “où l’espace est plus bleu, plus profond”. Nous avons parcouru le monde entier. Quand arrivera l’heure des bilans, il faudrait que ceux qui sont en charge de raconter l’histoire du théâtre ne nous oublient pas.