Billet du 5 novembre 2022, j'ai une mauvaise nouvelle

ma belle famille, les Lebettre


Quand on se marie, notre famille s’agrandit d’une belle- famille.

Alors on se retrouve une belle mère, et des beaux frères etc.

C’est un sacrée expérience.

On découvre un nouveau continent, des tantes en pagaille des neveux des cousins, et voilà que les beaux parents vieillissent, enterrements, vente de maisons et tout ça et tout ça

et hier à 20 H :

j’ai une mauvaise nouvelle, c’est mon fils qui parle

-encore une mort ?

-devine

l’ainée sans doute de la famille qui a 86 ans ?

Non plus jeune

je vois pas

T. s’est suicidé. 48 ans

(T. est un neveu, en dépression depuis longtemps )

A chaque mort c’est pareil, on avertit tout le monde

On appelle donc un cousin de la Sarthe pour l'avertir : X.

-Trop sympa de m’appeler,

-heu pardon

T. s’est suicidé ?

Merci de me prévenir en direct, mon frère s’est pendu il y a trois semaines, je l’ai appris par texto, j’étais scandalisé,

Edith : ma soeur aussi s’est suicidée à l’âge de 21 ans

et il y a un mystère sur l’Oncle André, il s’est jeté par la fenêtre. Il ne supportait pas sa condition d’homo.

J'ai une sacrée belle famille, dis -donc, mais chez moi, ce n'est pas la joie non plus .

Je repense au capitaine des pompiers de Saint Quentin en Yvelines, il expliquait : nous, on ramasse les jeunes qui se suicident , vous, vous êtes précieux car avec votre poésie et votre théâtre, vous les empêchez de passer à l'acte.



Seconde version remaniée le 8 novembre car: la première version était choquante m'a t'on dit.