top of page

Kapouchnik 114 à 117

Septembre à décembre 2016






10 septembre 2016


K 114

1 H 35

Poulet à la hongroise et spätzle.

Environ 350 personnes dans un inconfort total. Heureusement la température de 30 ° en début de semaine a chuté, ce qui rend la séance supportable au niveau température

En principe, les débuts de saison sont moroses, mais là miracle, nous retrouvons nos marques. Il y a un bel équilibre entre le bouffon et le sérieux, mais une fois de plus des petits dérapages de démagogie, le public rit tellement par moments que pris par l’ivresse on part dans des boutades un peu inacceptables.

Le problème qui devient crucial, c’est le public acquis d’avance. C’est un phénomène unique, ils nous connaissent on les connait, la complicité est totale. Certains arrivent maintenant 1 H 30 avant pour avoir les meilleures places.

J’aurai tendance à mettre un 15/20, parce qu’il n’y a eu aucun sujet faible ou moyen comme les autres fois, tout se tenait autour de 14/20 mais avec cependant deux sujets à 16/20.

Et puis ce phénomène incroyable, toujours repartir à zéro à chaque Kapouchnik.

Quoi jouer ? comment jouer ? A 18 h ne pas savoir si cela va être un bon cru ou un ratage ? Et puis le collectif ? On fait tout pour ne mettre personne en valeur. J’ai juste dit “t’étais bien en forme, Nicole “ je n’aurais jamais dû selon la règle que faire un compliment à un comédien c’est le tuer pour la fois suivante. Le comédien doit toujours être en déficit.


LE PROGRAMME DU JOUR

Pneumonie versus cholesterol, Atlantico 16/09


Le malaise d’Hillary Clinton . Nicole en Hillary, avec Trump joué par Hervée en embuscade et l’arrivée sur la fin du président Bouteflicka grabataire


La postière, Marianne 7/09


Un fait divers efficace de l’AVC d’une employée du centre de tri et l’attitude invraisemblable du directeur qui met à pied le délégué syndical qui a appelé les secours. Fulconis dans le délégué, Eric le directeur et Lucile dans l’employée. Lucile porte bien le dramatique


Alstom, Est Républicain 13/09


3 scènes simultanées. Le choeur parlé des ouvriers avec petite chorégraphie. Henri Poupard Lafarge le patron joué par Thibaut, le conseiller Dominique Trichet et les deux vieux qui évoquent les locomotives, Seb et Nicole , très touchants et très drôles. Balances et à la fin Hollande.


Bayer achète Monsanto, Médiapart 13/09


Un sujet excellent avec sorcières, Catherine et Hervée et effet pyrotechnique réussi de Benjamin. Une belle coccinelle jouée par Michèle, bien enlevé mais une fin ratée, dommage. Dérapages et cie.


Le bal, Est Républicain 16/09


C’est le bal du 14 juillet à Hérimoncourt avec grosse bagarre, on joue tous à la manière du Bal d’Etoré Scola


80 familles expulsées, Le libertaire bisontain 16/09


La dramatique de la soirée.


Retour de mission simulée sur mars, Charlie Hebdo cette semaine


Un sujet très court. Sur la longue année passée par des cobayes qui se proposent de simuler un voyage sur Mars. Quand ils sortent de la bulle, ils ne sont pas au courant es attentatd , de la mort de David Bowy, de Prinz etc.


Les chiffres de Jacques


Les ours blancs, Le courrier de Russie 16/09


Des costumes invraisemblables , mais l’écologie n’est pas assez mise en avant. La banquise qui rétrécit et les ours qui n’ont plus rien à manger sauf des météorologues russes.


C’est la rentrée, Le Figaro 19/08


le «on a du bol» de François Hollande que Françoua incarne de mieux en mieux


Cahuzac Médiapart

En direct de la clinique de greffe capillaire des époux Cahuzac.

L’image représente le client Youssri à qui on rajoute des cheveux et les témoignages des époux sur

leurs comptes cachés. L’image est tellement drôle que le texte passe à la trappe.


Le grand pujilat, Politis cette semaine


Bataille de crocs en jambes sur le thème des primaires. Catherine au commentaire sportif. Une très belle prise de Sarkozy qui soulève Hollande sur ses épaules


Le ridicule à la française, Le courrier international cette semaine


Un final fou sur le burkini. Les flics rhabillent Nicole qui a les seins nus et déshabillent les femmes en burkini. Sur une musique de l’été à St Tropez et une chorégraphie dérisoire de Françoua. Belle folie.


LA DISTRIBUTION


DIDIER COUCHI DESIREE

Catherine FORNAL

Françoua GARRIGUES

Latifa DJERBI

Dominique TRICHET

Eric PREVOST

Nicole RIVIER

Youssri El YAAKOUBI

Thibaut GAUTHIER

Lucile TANOH

Hervée de LAFOND

Sébastien DEC

Michèle LAUTREY

Guillaume FULCONIS

Jacques LIVCHINE


Régie : Benjamin DREYFUS

Sans oublier l’aide précieuse de

Muguette CADET, Claudine SCHWARZENTRUBER

et Estelle CHARDON


EDITO

Et les droits de l’homme ? et les droits de la femme ? de

l’enfant ? des animaux ? et les droits culturels, ils n’ont que

ces mots là à la bouche, on y ajoute la fraternité, l’égalité,

et tout ça, que des bons sentiments mais dès qu’il

s’agit d’appliquer ces principes, on devient amnésique.

Ce qui se passe avec les migrants est intolérable, mais on

s’en fiche, on édifie des murs, on continue de piller l’Afrique

allègrement, on bombarde de plus belle, les salaires des

riches continuent d’augmenter, l’évasion fiscale, on en

parle, mais pas un de ces voleurs en col blanc ne connaitra

la moindre menace. Qui peut croire que Cahuzac passera

par la case prison !

Il y a de quoi être révolté, c’est ça le Kapouchnik pour

nous : crier à notre manière.

Jacques Livchine

K 115



15/10/2016

11 sujets : 1 H 20. Un peu court, nous reprochent certains. On commence carrément à 20 H 35. Dès 19 H 30, les gens font la queue pour être bien placés. Un Kapouchnik sans vrai final explosif. Une dominante féministe dans les sujets. Faut dire que nous avons trois femmes de Marseille avec du caractère. Pour une fois le sérieux l’emporte sur le bouffon. Oui, Marjorie est passée professeur, elle qui nous apportait souvent des sujets à paillettes. Je note 13,3/20. Mais Hervée donne 14/20.

Ce qui me semble important c’est qu’au N° 115, nous sommes aussi frais et démunis qu’au premier jour. A part ça une ampoule pète, et on n’a même pas d’ampoules en réserve.

Il y a des problèmes techniques, un câble détérioré .

Muguette a fait un tajine d’agneau aux coings et des pommes au four et au miel en dessert. Magali me fait remarquer la bonne ambiance, Pas de concurrence , bon accueil des nouveaux.

Une bonne idée cette voiture de Marseille, avec Goobie, Sophie Zanone, Nathalie Conio et Magali jacquot. Fulconis en rade , on appelle Vincent Jeudy en catastrophe le samedi à midi. Magali fait remarquer que l’ambiance est plus cordiale qu’il y a un an. Pas de bataille d’égo, pas de concurrence, un vrai collectif, et puis de très beaux personnages.


LES SUJETS TRAITÉS


Casques blancs dans la ville d’Alep, RT News 14/10


Ils ont failli avoir le prix Nobel de la paix or ils commettent des exactions. La face noire d’une ONG. Un peu trop descriptif.


Le travail mort vivant, CQFD octobre

Un beau traitement sur la souffrance au travail. Sujet efficace et parlant.


Confidences de François Hollande, L’express 14/10


Francoua se fait applaudir dès son entrée. Hollande a insulté les magistrats et Hollande se force à dire pardon, et son pardon n’arrive pas à sortir. Beau solo de Françoua.


Primaires à droite, Siné Hebdo octobre


Tous les candidats sont armés. Assez drôle, mais on discute de la fin. A la question , une mise en examen ou un casier judiciaire peuvent ils empêcher un candidat d’être président, ils rengainent tous leurs armes.


Kim Kardashian, France soir.fr


Magali avec ses longues jambes et affublée d’un postérieur grandiose nous fait un personnage extraordinairement théâtral. La question posée : ce vol des bijoux était-ce une mise en scène orgai-nisée pour nuire à Paris candidat aux JO de 2024

Poutine, Politis cette semaine


Nathalie nous fait une présentatrice Télé en russe.

On a organisé un choeur de rapers russes, soutiens de Poutine d’après une vraie vidéo. moï druck nach président Poutine , notre ami est le président Poutine .

Youssri impayable en Al Bagdadi, président de Daesch

. Gérard Conio m’envOie un texte qui d’montre un parti-pris occidental anti Poutine. Serions nous manipulés ?


IVG en Pologne, Marianne 13/10


Les femmes qui font reculer le gouvernement polonais.


Les chiffres de Jacques


BAYER, Nouvel Observateur cette semaine


Sans doute le sujet le plus fort de la soirée sur Bayer réclamant des femmes au commandant d’Auschwitz pour des expériences. Mise en scène dans le noir avec des bougies, musique d’opéra. Dramatique émouvante


La voyante, Direct 8 octobre


Le sujet le plus drolatique. Nathalie en voyante examine les boules de Goobie nu et de dos et qui fait vibrer ses fesses. Beau personnage


Bob Dylan prix Nobel de littérature, Libération 14/10


Risqué mais réussi. Gobie à la guitare. Sophie au micro lit un texte de Bob Dylan avec les silences adéquats pour que cela passe.


Wonder Woman, Nouvel Observateur cette semaine


L’Onu a pris ce modèle de femme comme ambassadrice, Léa dans un somptueux costume et une petite chorégraphie réglée par Françoua. Des femmes viennent la frapper.


LES ACTEURS


Jacques LIVCHINE

Sophie ZANONE

Nicole RIVIER

Vincent JEUDY

Pierre Damien TRAVERSO

Sébastien DEC

Claire MATHAUT

Nathalie CONIO

Hervée de Lafond

Eric PREVOST

Fred PATOIS

Françoua GARRIGUES

Magali JACQUOT

Léa ZEHAF

Youssri El YAAKOUBI

Soizic de la Chapelle


Régie : Olivier GODARD


Sans oublier l’aide précieuse de

Muguette CADET, Claudine SCHWARZENTRUBER

et Estelle CHARDON


L’EDITO


On a les uns les autres la sensation que le

monde devient de plus en plus barbare et

certains se mettent à regretter le “bon vieux

temps”. Mais autant que je m’en souvienne, la

guerre d’Algérie avec ses tortionnaires, les

USA écrasant le petit Viet-Nam, Charonne la

bouche de métro mortelle, les algériens jetés

dans la Seine, les blousons noirs, les 40

morts de l’accident d’autocar de Beaune, le

DC10 qui tombe sur Ermenonville avec 346

morts. Il y a quarante ans, nombreux étaient

encore ceux qui croyaient que le capitalisme

allait s’écrouler pour laisser la place à un

nouveau système sans profit, sans propriété,

sans pauvreté. Nous étions nombreux à y

croire. Mais en 2017, y aura t-il un

seul candidat crédible avec des propositions

vraiment nouvelles ? En fait, c’est l’absence

totale d’espoir qui nous rend le

monde si morose.

Jacques Livchine


K 116



12/11/2016 Moyen


Salle archi pleine, 370. On ne sait pas pourquoi toutes les réservations se sont faites en moins d’une journée. Le pont du 11 novembre ? ou les élections américaines ?

Kapouchnik moyen à 14 comédiens et 14 sujets. un petit 12/20. Cela manque un peu de traitement théâtral fort, mais Hervée se révèle en Trump, Youssri maîtrise parfaitement maintenant l’art des chutes finales.

Le Kapouchnik sort tout de même de de l’ordinaire au final avec l’hommage à Léonard Cohen, très émouvant avec Kito très habité car son père Graeme Allwright a traduit 20 chansons de Léonard Cohen dont il était l’ami.

Le public est invraisemblable, une fois de plus, il nous porte, nous stimule…

Moins sévère que nous, les retours sont très élogieux, et toujours le phénomène d’avoir une cinquantaine de nouveaux à chaque Kapouchnik.


Les sujets


Ce que vous avez raté à la télé


Hervée en nazie vamp et jacques en petit juif font hurler de rire le public, Samy n’arrive même pas à placer de quoi il s’agit.


Le corbeau dans la poubelle, Est Républicain 9/11


3 habitants hauts en couleur se plaignent au conseil municipal de montbéliard d’une photo de poubelles parue dans la presse. Catherine, Seb et Vincent au top de la forme, d’accord c’est notre fond de commerce franc comtois mais toujours régalant;


Erdogan, le tsar de la Turquie, Marianne cette semaine


Dans une prison turque, les coups de Vincent sont impressionnants de violence


Donald TRUMP, Site internet « Mémoires de luttes »


Sujet primordial. Hervée impressionnante en Trump, les supporters américains de base et Jacques en Ignacio Ramonet analyste politique qui accuse la presse de ne pas avoir vu venir l’impact extraordinaire de Trump sur les petits blanc américains, il pointe l’épidémie dans le monde de l’autoritarisme identitaire qui en train de déferler sur toute l’Europe et menace la France


Sarko, Valeurs actuelles


En l’absence d’Eric Prévost, notre Sarkozy depuis dix ans, des comédiens s’essaient au rôle de Sarkozy. Assez réussi alors que cela aurait pu être complaisant. Catherine imite Eric, et François nous fait un Sarko-Hollande.


Le Pape face à la pauvreté, Radio Vatican


Sujet qui n’est pas paru dans la presse, où l’on voit le pape accuser le terrorisme de l’argent-roi.


Harcèlement à l’école, Libération 2/11

Un sujet qui met en scène Facebook puis l’agression d’un élève un peu gros.


Le couac du méga fichier numérique, Est Républicain 2/11


Pour une fois aïe. Trop long, trop plat. On l’a gardé par manque de sujets.

Un couple avec la femme qui aime Hollande et le mari qui fait une évaluation du président. Défaut : colle au thème, et même si Michèle fait pointer un personnage masqué, c’est faible.


Les chiffres de Jacques

Jacques s’indigne violemment contre l’augmentation des salaires de patrons avec Mr Sanofi à 48 624 € par jour et les 41 gardes du corps de Valls


Les canards, Est Républicain 8/11


Sujet animalier, très bouffon. des Canards venus d’ailleurs viennent déranger la population de canards de Besançon. Façon métaphorique de parler des réfugiés.


7 novembre – 16 h 34, Est Républicain 7/11


Pas très théâtral, sur les inégalités de salaires Hommes/Femmes


Mort de rire, Télé mexicaine


Solo de Catherine tiré d’internet où un mexicain est pris de fou- rire à l’idée que les américains ont élu Trump


Féministe en 30 jours, Causette du mois


Entreprise de démachisation. avec exercices pratiques. Pas mal.






Léonard Cohen, toute la presse


Emouvant et magnifique


LA DISTRIBUTION


Samy GUET

Catherine FORNAL

Lucile TANOH

Christophe ALLWRIGHT

Jacques LIVCHINE

Nicole RIVIER

Vincent JEUDY

Michèle LAUTREY

Sébastien DEC

Claire MATHAUT

Hervée de Lafond

Françoua GARRIGUES

Youssri El YAAKOUBI

Thibaud GAUT

Régie : Benjamin DREYFUS


Sans oublier l’aide précieuse de

Muguette CADET, Claudine SCHWARZENTRUBER

et Estelle CHARDON


EDITO

Il y a une drôle de couleur de mort qui envahit l’espace. La

pluie froide, Le souvenir du Bataclan, la mort mélancolique de

Léonard Cohen, les hommes politiques périmés qui laissent la

place à de vrais monstres de foire, la folie meurtrière des

jeunes devenus barbares…

Et puis il y a le droit d’asile que l’on ne respecte plus. La

gentillesse et les bons sentiments sont ringardisés.

Dis- donc, ce soir on va avoir du mal à vous montrer la petite

lumière de l’espoir.

Jacques Livchine


Ne jamais oublier la DRAC Bourgogne Franche-Comté et le Conseil Régional de

Bourgogne Franche-Comté qui nous conventionnent, Pays de Montbéliard

Agglomération et la municipalité d’Audincourt qui nous hébergent,

Le Conseil Départemental du Doubs qui nous subventionne


K 117 on se maintient


10/12/2016


1 H 43 . 16 sujets. Tagliatelle au foie gras et aux figues en dîner.


Très honnêtement parfois je ne sais plus quoi trop penser. Alors j’écoute les gens à la sortie. “ là vous avez retrouvé l’énergie des débuts”. Une autre, : “c’est la première fois que je pleure”.

Et puis l’avis des nouveaux, très superlatifs.

On note que l’engouement si on en juge les réservations est de plus en plus grand. Ouverture 10 H. à 11 H les 380 places sont déjà parties. Mais ensuite, je constate que la liste des réservations est très différente de celle des gens présents. Il y en a qui viennent sans réserver et d’autres qui ont réservé qui ne viennent pas

La complicité avec l’assistance est de plus en plus grande. Ils nous connaissent , ils aiment bien se retrouver dans le rituel immuable, et tentent de deviner comment nous allons nous dépatouiller des sujets d’actualité.

Hervée se fait ovationner dès son entrée, tout le monde a vu ses passages TV à la suite de son interpellation musclée de Manuel Valls lors du meeting d’Audincourt.

Ovation à l’entrée, ovation à la fin.

A noter l’entrée fracassante de Nicolas Turon de Metz, chroniqueur à France bleu Metz, qui nous apporte son humour cinglant qui en déconcerte certains.

Quelle note ? 13,9


Analyse


1- Ce que vous avez raté à la télé


Moyen


2- Sortez les sortants .


on assiste à l’éviction de Cameron, Renzi, Sarkozy, Juppé, Hollande etc et L’immuable Merkel, qui rythme chaque sortie, par “moi je suis toujours là “.


3-Marché de noël sous haute surveillance


traitement comique des mesures de sécurité de Nice, avec arrestation du père Noël , pour barbe et Djellaba


4 On arrête de respirer (LIbé)


Sur la pollution

Deux groupes, à tour de rôle en apnée, et diverses propositions pour se sortir de la pollution.

5 la valise flottante VSD


Faut lire le journal pour le croire.

Beaux personnages de prostituées (Claire et Catherine)

Goobi en maquereau.

Un crime commis, le corps jeté à la mer, et un commissaire grâce à une clef va remonter la piste du crime.

Décor un peu long à installer

6- Le rapport Pisa


Nicolas et Lucile en duo. On s’attend au classement du rapport sur les méthodes scolaires du monde, mais le traitement est cynique et politique. On entend des soupirs de réprobation, sur la très bonne place du Soudan pour ses bonnes aptitudes d’’excision etc. Humour de Nicolas Turon.


7 - L’écolo de l’Autriche qui met à terre le candidat d’extrême droite.

Sujet porté par notre Vincent très investi dans l’écologie. Cela se termine par des coups de poireau au FPÖ


8-Le meurtre d’un ado de Marseille


Traitement bien réussi au ralenti avec en final Vincent très crédible en procureur de la république


9- David Hamilton se suicide


Jacques en David Hamilton fait prendre des poses érotiques à Lucile à moitié dénudée.

Magali en Flavie Flamant un femme adulte violée il y’a 20 ans par cet Hamilton qui caresse les cuisses de Lucile. La différence d’âge parle toute seule.


10 - La fin de Hollande


Ecrit en théâtre classique à la manière des rois. Françoua nous fait un bel Hollande 1er, qui va abandonner sa couronne poussé par ses 4 enfants , et les trahisons de Valls et de Macron. Eric dit Valls le chambellan catalan arbore un chapeau espagnol, il tient le personnage.


11- ça gratouille où ça chatouille,


une conférence de Catherine Fornal sur les chatouilles en solo avec son personnage d’allemande.


12 Les primaires de la gauche


les candidats traités comme des jeunes conscrits en slip au conseil de révision. Hallucinante image, ils sont quinze à se présenetre pour 7 places. Enorme colère de Mélenchon joué par Kito.

13 - Les chiffres


Paraît il un bon cru. Jacques traite chaque chiffre comme un scandale qui ne devrait pas exister. La colère donne de la théâtralité


14- Transformation de Sarkozy en Fillon


15 - Un noël nazi à St Gilles dans le Gard.

Arrivée des flics Fatima et Lucile, Bordée d’injures racistes. A peine soutenable mais tiré d’un fait réel.


16 - Ouverture de la frontière mexicano américaine pendant 3 minutes


Les familles se rejoignent en tee-shirts de couleur différentes. Muet, et bien réussi , émotion. On termine donc par une dramatique.


distribution


Lucile Tanoh

Catherine Fornal

Fatima Seddiki

Claire Mathaut

Nicole Rivier

Hervée de Lafond

Magali Jacquot


Eric Prévost

Nicolas Turon (nouveau)

Goobi

Françoua Garrigues

Vincent Jeudy

Seb Dec

Samuel Guet

Christophe Allwright dit Kito

Jacques Livchine



EDITO


Nous croyons à la force des mots, or les mots, tels les pneus s’usent lorsqu’ils sont trop utilisés,

ils ne sont plus que ces coquilles vides. Démocratie, rassemblement, fraternité, voici un trio de mots condamnés à disparaître. Savez- vous que dans l’ombre travaillent des experts qui lancent sur le marché des équivalences verbales. On ne parle plus de patrons, mais d’entrepreneurs, le capitalisme est rangé au placard, c’est devenu le libéralisme, et les licenciements sont devenus des plans sociaux. Le mot le plus utilisé cette semaine aura été celui de primaire. On connaissait l’école primaire, on disait d’un individu qu’il était primaire, mais maintenant la primaire est devenue une étape obligatoire du parcours électoral. Les candidats se pressent, leurs égos en bandoulière, mais sauront -ils se ranger derrière un seul nom ? Ces présidentielles nous rendent tous fous. Mais était- ce mieux avant ?





Komentarze


bottom of page