top of page

Kapouchnik 162

21 octobre 2023

Un kapouchnik qui s’annonçait difficile.

Toute l’actualité était recouverte par les événements de la bande de Gaza, le Hamas etc.

Comment allions-nous procéder sachant que la société est extrêmement tendue, un mot sur les palestiniens et on se fait traiter d’antisémite ou de suppôts du terrorisme.

Par quel miracle avons nous évité tous les pièges ?

C’est l’alchimie du kapouchnik.

De plus pour la première fois nous terminons à 18 H. Certes il y a eu des sautes d’humeur, des accrochages, mais rien de trop grave.

Durée 1H 30. 12 comédiens, 12 sujets. 164 € l’enveloppe.

On ne met plus de notes, parce que ça tient.

Eric à l’extérieur note de la faiblesse dans le cri du début et la chanson de la fin.

Catherine assez exceptionnelle dans les punaises et sujet final jubilatoire d’Hervée et sa Madonna sur une chorégraphie de Françoua Garrigues.


Les acteurs-rices


Hervée de Lafond - Jacques Livchine - Catherine Fornal - Claire Mathaut - Constance Biasotto - SEb Dec - Youssri El Yaakoubi - Michaël Constant - Magalie Berthe - Thibaut Gauthier - Alexandre Santoro - Françoua Garrigues


LES SUJETS

photos Phil Lovy et une de JP Graph


Le brame du cerf, l'Est Républicain cette semaine

Sujet animalier. Réchauffement climatique. Brame mou. Jolies biches galopantes et grâce à des petites branchettes on reconnait les mâles


La parabole de la petite maison, FaceBook

Ca raconte comment les palestiniens se sont vus envahir.


Chrétien, arabe, juif

Hervée, Youssri et Jacques se jouent eux mêmes et racontent leur relation à la Palestine et Israël


Les Franc-comtois, l'Est Républicain cette semaine

Tout est résumé là : https://youtu.be/BBRuezRIBTU

L’Emmaus d’Ornans, l'Est Républicain du 19/10

Le directeur se payait des week-end à Las Vegas. Thibaut en majeur.


L’horoscope, l'Est Républicain du 14/10

Duo Catherine, Constance. Agressivité de Catherine avec des mots crus.

Le pays des fous de Dieu, toute la presse


Renvoyer les ultras palestiniens et israéliens dos à dos qui au nom de leur Dieu sèment la zone.

Youssri, Catherine et Seb qui fait le curé des lieux saints.

Jeu outré à 200 %.


Hommage aux professeurs, toute la presse

En plein avec l’assassinat de Dominique Bernard à Arras. On a mis du temps avant de trouver un traitement.

Finalement scène de classe, sonnerie, chaque comédien tour à tour évoque le souvenir d’un de ses meilleurs professeurs













Les chiffres de Jacques

Chaque jour pour manger dans le monde on tue 900 000 vaches, 4 millions de porcs, 200 millions de poulets.

50 pays sur 190 dans le monde ont l'eau courante.

Mohammed VI a dix châteaux et 600 voitures.

Le président Iranien a 900 gardes du corps.

On paie la pomme de terre 3, 94 Franc le kilo. (0,60 cts d’euro) ; avant l’an 2000 c’était 50 centimes.

Dette de 3000 milliards que l’on pourrait effacer d’après le banquier Pigasse, on paie 74 milliards d’intérêt chaque année.

1200 entreprises dans le monde versent 564 milliards de dividendes à leurs actionnaires

Une punaise en moins d’un an de vie fait 500 gosses.

Le massacre, billet de Jacques Livchine

On montre la Saint Barthelemy et ses catholiques assassinant 30 000 protestants le 24 août 1572. Conclusion de Jacques : en 500 ans on a fait d’immenses progrès , des inventions incroyables, des ouvrages philosophiques lumineux, mais en ce qui concerne la barbarie, rien n’a vraiment changé, l’homme reste un loup pour l’homme et la haine notre navire amiral.


La sexualité des punaises, Lemonde.fr du 7 octobre

Hilda au summum de sa forme


Les 65 ans de Madonna, Huffington Post du 15/10

Chorégraphie de Françoua Garrigues. Hervée et ses 80 ans en justaucorps, corps dénudés. Final exceptionnel, rires proportionnels.

l’éditorial


On est devant l’abject.

Une première humeur spontanée, on se met à penser : Israël se prend une baffe, elle est méritée, puis on découvre l’étendue des horreurs perpétrées. Alors au lieu de tenter d’apaiser et de refroidir les passions, on assiste à des règlements de compte : c’est du terrorisme, avouez le, non c’est de la résistance ! Et ça s’insulte perdant tout sens de la dignité.

Or le théâtre est cet espace de jeu où l’on peut rêver imaginer fabriquer des solutions utopiques, des sorties de crise. Parfois j’ai envie de crier aux hommes politiques qui jettent les pays dans des affrontements mortels : faites appel aux poètes.























Kommentare


bottom of page