top of page

Kapouchnik 167 du 23 mars 2024

1 H 45

Pas moins de 19 désistements pourtant cela semblait bien plein.

La préparation donne lieu à quelques empoignades. Fallait-il parler du 16 mars, la mise en scène d’Hervée pour capitale française de la culture. On oscille : les gens attendent ça et en même temps cela fera billet d'excuses, on opte pour l’absurde,  on fait croire que  tout s’est très bien passé.

Ceux qu’on appelle nos marseillais  Goobie  et Sophie nous apportent deux sujets ficelés. Merci à eux.  Il y a eu une vague de vulgarités et petite bite et doigt dans le cul etc. Surnombre. Hervée expliquera ce relâchement à  la fin du spectacle.

On notera une fois de plus, nous avons des fidèles et des supporters. Hervée aura droit à une longue ovation, elle en était presqu’émue.

Catherine déchire  totalement dans son discours sur l’andropause  et son personnage d’Edith Piaf. Samira a préparé un tajine de veau pruneaux hors du commun.

Et décidément les oboles ne parviennent pas à une moyenne de 10 €

Enveloppe 144. Coucher à 3 H.

Photos : Phil Lovy


La distribution


Hervée de LAFOND, Sophie ZANONE, Sébastien DEC,Jacques LIVCHINE, Faustine TOURNAN, Vincent JEUDY, Catherine FORNAL, Françoua GARRIGUES, Claire MATHAUT, Thibaut GAUTHIER, Samy GUET, Youssri El YAAKOUBI, Eric PREVOST, Fred PATOIS, Mylène BUFFAVAND.

Régie : Clément DREYFUS

Sans oublier l’aide précieuse de Samira BOULAHYA, Claudine SCHWARZENTRUBER et Estelle CHARDON





les sujets de la soirée


Phrases billard : 13 minutes à 99 % réussies

-----

Ce que vous avez raté à la télé

Un peu faible. Notre Samy se dit usé


Ecriture inclusive, France Info 21/02



Duo Zanone Gobie. Sur le corbeau et le renard en inclusif. Vraiment drôle



Les Franc-comtois, Est Républicain cette semaine



La morille, les grues, les pneus neige.  Adulé par le public


L’andropause, Libération 11/03



Encore Catherine dans Hilda. Jouissance absolue.


Le péril gras, l’armée menacée, le Canard Enchaîné 20/03



Comique troupier.


Frédéric Mitterrand, aucune presse



C’est Mylène Buffavand qui nous propose cette effrayante pastille, car on pardonne trop vite la pédophilie de ce monsieur en Thaïlande.


La battle, Courrier International cette semaine



Youssri en Macron. Eric arbitre et  Seb en Poutine.  Macron n’exclue pas la présence de troupe française dans la guerre. Forme assez classique le match.


La cérémonie d’ouverture, l’enquête, Est Républicain, l’Est Républicain, l’Est Républicain et l’Est Républicain


On essaye l’auto - dérision, mais cela est un peu crispant. La morale  : en bien ou en mal, l’important c’est qu’on en parle.


La fausse annonce de la mort de Charles III, Le Parisien.fr



En roman photo. C’est Samy qui donne le rythme en grand chambellan.


Macron à la Castellane, la Marseillaise 20/03



En comédie musicale réglée par notre chorégraphe officiel. Françoua Garrigues , même si ce n’est pas tout à fait réussi, c’est tout de même très bien.


Poème palestinien, Courrier International 13/03



Sophie Zanone lit un poème palestinien  et les feuillets du poème crament. Dommage qu’on n’ait pas pensé à une atmosphère lumière plus feutrée.


Les chiffres de Jacques



Il commence par du positif  : 1,5 associations à bit non lucratif emploient 1, 8 million de salariés. 13 millions de bénévoles 11 millions d’aidants

Le négatif : la France veut économiser 10 milliards , mais Bruno Lemaire s’en prend à la culture - 204 millions en moins Tandis  que les bénéfices des grandes sociétés explosent  :  176  milliards que l’exil fiscal est de 11 300 milliards.  Attal aurait récupéré 15 milliards

Un petite taxe sur les bénéfices serait la bienvenue.

144 000 piscines non déclarées. 62 millions de tonnes de déchets électronique .


Aya Nakamura, Ouest France 13/03





La polémique autour de cette chanteuse incarnée par Mylène Buffavand,

et arrive Catherine en Edith Piaf magnifique personnage, elle chante non rien de rien en accentuant les R. Elle au moins disent les réactionnaires elle est BLANCHE.


Edito


Gigantesque polémique après la cérémonie d’ouverture de Capitale française de la culture le 16 mars.Cela n’a pas été du goût de la maire de Montbéliard et de son premier adjoint Alexandre Gauthier et du macroniste Nicolas Pacquot. Ils demandent en choeur la démission d’Hervée de Lafond, pour son langage décomplexé et direct face à un premier Ministre qui a pourtant pris ça avec humour et n’a jamais été déstabilisé.

Au moins ces élus n’ont pas peur du ridicule.Toutes ces personnes, avant de nommer Hervée commissaire en chef de l’inauguration, n’ont pas eu l’idée d’assister à un Kapouchnik, ils auraient su à quoi s’en tenir.

Jacques Livchine, metteur en songes







Comments


bottom of page