KAPOUCHNIK N°27

21 octobre 2006

QUATRIEME SAISON DES KAPOUCHNIKS


1 H 35- 17 sketches. Salle bourrée.


La distribution

Comédiens extérieurs venant pour la première fois : Frédéric Duperray (Cie hector Protector de Strasbourg, 52 ans ) et Delphine Branger ( que nous avons connue à l’Ecole de Chaillot).

Les autres : Marc Buliard, Emilie Debard, Audrey Donzelot, Youssri El Yaakoubi, Arthur Galliot, Bernard Goetz, Julie Guet, Sami Guet, Hervée de Lafond, Sylvie Lalaude, Michèle Lautrey, Jacques Livchine, Nathalie Mielle, Marylin Pape, Eric Prévost, Areski Sediki

donc 17 acteurs au total. Une des plus petites distributions.


Un kapouchnik assez politique et social / bon mélange comique et sérieux.



LES SUJETS, on retiendra


La course à l’Elysée qui fait beaucoup rire, on voit Fabius lâché (joué par Marc Buliard) disparaissant derrière le praticable, la remontée de Strauss Kahn, l’entrée en lice de Mam, le coude à coude Royal –Sarko, Besancenot au teint frais ( Arthur Galliot) et Laguillier, mais surtout Le Pen (Yousri) tapi dans l’ombre qui attend son moment.


L’inauguration d’une usine nouvelle, Peugeot de Trnva en Slovaquie, dont a peu parlé ici, mais qui fait peur, parce qu’elle se trouve à moins de 800 Kms et vu les bas salaires des ouvriers, tous les sous traitants de notre région risquent de subir une fatale concurrence.On joue ce que nous avons vu sur le site Peugeot, l’inauguration avec un groupe de folklore Slovaque. Ministre et maire (masqués) font des faux discours en slovaque. On voit Folz réjoui, ainsi que Thierry Peugeot.


Sarko face aux jeunes qui se plaignent leur demande de mettre le feu en appuyant bien sur cette phrase : « j’ai un sondage sur le feu ». Les jeunes sont plus vrais que nature avec des phrases tirés des journaux.


On a du mal à se sortir de la piteuse séance de l’Assemblée nationale sur les intermittents, où l’UMP a manoeuvré de façon indigne d’un homme politique sérieux. Tout l’après midi Hervée cherche à sortir de l’imbroglio pour rendre ça clair.


L’image des clandestins sur leur pirogue avec une musique des camps de la mort en arrière plan est belle, et leur phrase « nous n’avons pas peur de mourir car nous sommes déjà morts.


Un beau tableau des auto mutilations des prisonniers en Bolivie. C’est Delphine qui le règle, les corps sont dénudés et le sang coule.


On parle du Leclerc de Montbéliard qui a caché ses employés non payés pour l’inventaire, pendant une inspection du travail.


Michèle Lautrey joue Véronique Courjault, la femme aux deux bébés congelés avec beaucoup de sincérité.


On équilibre ces sujets sérieux avec du comique , la chasse à l’ours de Juan Carlos et de Poutine,


Johnny et ses 18 000 euros par jour, qui se plaint des impôts,


La loi brésilienne où cinq jours avant les élections les arrestations sont interdites et quelques autres sujets.

On termine par une nouvelle rubrique à la manière des faboulus troubadours

On énonce les nouvelles de la semaine et les acteurs répondent soit par on s’en fout ou ah oui ça ça c’est oui, ah oui ça oui ça aussi.

Que pensez vous de ?

Les agressions de policiers

La Corée du Nord sous embargo

La dernière présidentielle de Laguillier

Les clubs de foot côtés en bourse

Les galeries Lafayette changent de logo

La position de Claude allègre sur le réchauffement

Dhorasso licencié du PSG

La pompe bidon de Thierry Breton

Chirac relance le dialogue social

Le hash qui descend, la cocaine qui monte

La loi sur le génocide arménien

Le président d’Israël est inculpé pour viol

Blair qui va s’en va


ON S’EN FOUT

Les superprofits des banques

A Gaza la guerre des frères

Les 35 heures dans la restauration

L’interdiction de fumer dans les lieux publics

Le numéro 2 de Total mis en examen

Bush qui dit que l’Irak est un nouveau Vietnam

La rentabilité de l’aIrbus 380 est compromise

Un déluge de mesures répressives

Poutine glorifie les viols

Les bagagistes de Roissy privés de badge

Le prix Nobel de la paix pour la banque des pauvres

Ah oui ça ça c’est oui,

Ah oui ça oui ça aussi

Louis Souvet va t-il se représenter à Montbéliard