KAPOUCHNIK N°31

17 février 2007


A la durée, celui-ci est plutôt long 1 H 50



Comique libre : un beau personnage de Clément sur cet enfant prématuré qui a eu droit au viagra à sa naissance pour dilater ses veines.



Lola Simonin nous fait une recruteuse d'enfer pour une entreprise de Mandeure, elle souhaite que le personnel parle franc comtois : répétez derrière moi "t'as meilleur temps de prendre la voiture plutôt que le vélo" . Son personnage de la madeleine est très populaire, et ça coule de source avec le public du Kapouchnik.


Sarkozy( Eric Prévost) avec la jeune Rachida, 19 ans, premier kapouchnik.


Sophie Zanone vient de Marseille et n'a pas peur de porter la marée noire sur son corps pour jouer l'Erika.

 

Alors qu'est ce qui fait que ce Kapouchnik était bien de l'avis de tous ?

Pour moi, personnellement, il était libérateur de parler de l'affaire du centre Jules Verne et de comment la mairie de Montbéliard bafoue les gens qui font quelque chose ici.

Il est possible ici que l'on commence à avoir une certaine unité de jeu, une certaine énergie collective de mieux en mieux maîtrisée.

et puis ces salles surpleines, c'est trop stimulant, nous sommes littéralement portés, mais un des secrets doit être dans le nombre de monteurs de sketches. En plus d'Hervée et de moi, il y avait pour préparer les sketches : Yousri, Lola, Sophie Zanone, Marjorie, Sami, Eric (?) je crois bien .

Donc huit préparateurs de sketches. Le fait est que nous pouvons monter chacun en moyenne deux sketches dans l'après midi, trois maximum.

Après, il faut examiner la variété de style.

Dans ce Kapouchnik : il y avait

5 sketches de comique-gags, amusants sans se casser la tête. soit 26% dont 1 avec masque

2 dramatiques.

2 avec chants.

2 écrites.

6 politiques et sociales

ça faisait du bien, un peu d 'écrit au milieu de l'oral. Se dire que c'est pas mal d'écrire, bon la Madeleine, c'était carrément un bout de spectacle, mais il y avait le slam, Souvet t'es un mauvais

LES SUJETS

Élections libres au Turkménistan – Libération 10/02

Embauches à Mandeure – Le Pays 17/02

Médicament salvateur – Le Pays 17/02

Slam du faubourg St Denis

Noos – Le Parisien 17/02

Ce que vous avez raté à la télé – TV Magazine 17/02

La tombe de son père – L’Union de Picardie 12/02

Le procès des caricatures – Charlie Hebdo 14/02

Le Jules Verne – L’Est Républicain 12/02

Les nouveaux beaufs – Le Canard Enchaîné 14/02

Les dentelles du pape – Marianne 17/02

Le procureur raciste – Le Canard Enchaîné 14/02

Les chiffres de Jacques

La mort de Bézu – Détective 14/02

Le colis postal – Marianne 16/02

Suzilène est de retour – Le Nouvel Obs. 15/02

L’Erika – VSD 14/02

La course à l’Elysée

On s'en fout


C'est certainement pas au menu que tu juges un kapouchnik.

A l'équipe qui joue ? Qu'est ce qui pourrait nous faire dire que ce N° 31 est spécial ?

A la sortie à chaque fois on entend les gens qui nous disent , ah celui là il était bien.

La distribution


Jeremy DREYFUS, Lola SEMONIN, Sophie ZANONE, Marc BULIARD, Philippe COULON,

David DOMGJONI, Sébastien DEC, Marcel DJONDO, Audrey DONZELOT, Clément DREYFUS, Youssri EL YAAKOUBI, Catherine FORNAL, Julie GUET, Sami GUET, Bernard GOETZ, Marjorie HEINRICH, Hervée de LAFOND, Sylvie LALAUDE, Jacques LIVCHINE

Nathalie MIELLE, Rachida NOUNA, Marilyn PAPE, Eric PREVOST.

LE SLAM


Déjà 7000 personnes

C’est énorme abandonnent

Ecoeurés ce pays

Dirigés par Lou-is

Souvet le dictateur

une espèce d’étouffeur

qui empêchent les gens d’ vivre

qui leur coupent les vivres

Plus rien pour la jeunesse

A part les maladresses

Avec leur centre jules verne

La musique est en berne

Mes amis méfiez vous

Ce sont des vrais reloux

Ils dépassent les bornes

Là haut aux hexagones

Il nous faut s’en aller

Trouver une autre contrée

Qui comprend les artistes

Et qui les met en piste

Souvet t’es un mauvais

Vieillard cachochyme

Tu nous mènes à l’abime



L'édito


Le paramètre "préparateur" risque de bientôt rentrer en ligne de compte dans les castings.

Dans le programme j'écrivais que lire la politique avec le théâtre, ce n'est pas mal non plus, je disais que Ségolène avait perdu le personnage mythique et mythique de son investiture. Il faut qu'elle retrouve son personnage. Sylvie qui nous fait Ségolène pourrait l'aider. Attention, trop de sourire, c'est comme ne pas sourire ! Et puis il n'est pas la peine de copier les hommes dans les réponses aux questions. Bref quand cette dame n'est plus elle-même, elle perd tout son charme. Et elle doit subir maintenant la même pression que Jospin, tout le monde la conseille.