KAPOUCHNIK 40

17 novembre 2007


Des principes et des lois se dégagent en quarante Kapouchniks. Bon, la distribution ne doit jamais dépasser 23. On a fait des progrès au niveau du style des scènes jouées. Maintenant quatre personnes plantées sur scène qui débitent du texte, cela ne passe plus, il faut des idées. Marjorie, très en forme en constructrice, apporte deux catégories de jeu jamais essayées : Le cinéma muet, (les nouveaux portables) et les ombres chinoises. (Mélissa). On contrôle de mieux en mieux en mieux les équilibres. On se dit un seul sujet de grosse bouffonerie par Kapouchnik, ce sera Hervée et l'aspirateur. Mais en fait la scène finale, Sarkozy chahuté par les pêcheurs nous donne une fin, ravageuse et en même temps très comique. Eric Prévost est innénarable en Sarkozy, les gens ne s'en lassent pas. Voilà, c'est tout de même une bonne nouvelle, le Kapouchnik ne plafonne toujours pas malgré ses 40 séances. N'empêche que les anciens rament de plus en plus pour trouver leur phrase du début, ce qu'on appelle, les phrases billards. Cette semaine, les mêmes sujets se retrouvent partout : La grève, Colona, les facultés occupées.


la distribution



Marie BRAUM : nouvelle

Sylvain HINDIÉ

Fabien THOMAS : nouveau

Marc BULIARD

Sébastien DEC

David DOMGJONI

Audrey DONZELOT

Clément DREYFUS

Youssri EL YAAKOUBI

Catherine FORNAL

Bernard GOETZ

Sami GUET

Marjorie HEINRICH

Panxo JIMENEZ

Hervée de LAFOND

Sylvie LALAUDE

Michèle LAUTREY

Jacques LIVCHINE

Nathalie MIELLE

Aurélien PERGOLESI

Eric PREVOST




les sujets



Ce que vous ratez à la télé ce soir– Téléstar 17/11

La presse – Toutes la presse

Dognapping– L’Est Républicain 17/11

L’abécédaire de Sarko– Marianne 10/11



Un aspirateur nommé désir– Marianne 10/11



Femmes battues– Paris Match 16/11

Les tests ADN encadrés– L’Est Républicain 17/11

Vous trouvez ça normal ?– Politis . Scène écrite

L’arche de Zoé – L’Huma 16/11

Mélissa – L’Huma et Est Républicain 16/11

Le PS en thalasso– Libération 17/11

Les chiffres de Jacques

Le viol : une arme de guerre– Inrockuptibles 10/11

Les portables savent tout faire– Le Parisien 14/11

Colonna– L’Est Républicain 17/11



Nous sommes les usagers.

Le désespoir dans la peau– Paris Match

Le pêcheur– Charlie Hebdo 14/11



le petit édito du programme



Le pouvoir a les yeux rivés sur un seul indicateur : « l’opinion publique ». Si elle bascule du côté des grévistes, le président montera au créneau en personne, lâchera du lest et prendra des postures de héros. Pour l’instant, tous les médias cantonnent le même refrain : « sus aux privilégiés » !D’un point de vue théâtral, les ingrédients sont excellents, il y a des personnages et du conflit.

Jacques Livchine