KAPOUCHNIK 42

19 janvier 2008


On ne prend aucune habitude. tout le monde continue de perdre ses stylos ou ses articles pendant la préparation. Les verres traînent partout. Il n'y a aucune recette qui puisse nous dire comment faire. La loi "personnage" est essentielle. Il faut toujours avoir un personnage, sinon rien ne se passe. Ensuite un petite histoire inspirée de la presse, mais qui raconte quelque chose, pas juste de la gaudriole.

Mon avis est que nous progressons encore. Je sens maintenant le besoin d'écrire quelques scènes deux jours avant. Quand c'est complexe, cela ne s'improvise pas au niveau du texte, il faut de l'écriture. Sami est arrivé, il avait je crois bien trois scènes construites. Car moi je voulais faire les FARC, le sujet est tellement délicat que sans écriture préalable, je n'ai pas réussi à tout expliquer, et c'était trop brouillon.

Quelques spécificités. de ce 42 ème. Encore plus de monde. Nous recevons une enveloppe de 68,50 €. Le record de la durée : deux heures chrono. 30 minutes de phrases au début. Deux scènes où l'on casse, c'est une première ça... Pancho explose des postes de radio, des écouteurs, des téléphones portables. Et la reconstitution du RV avec Bartabas où Clément en cavalier ravage le bureau du directeur de la DRAC. Je te jure que j'ai eu peur d'y rester. C'est moi qui faisais le directeur.




Deux ou trois scènes avec musique, ça le fait aussi. Catherine F. nous fait une Carla Bruni sensuelle, et authentique. Ah, Catherine, Catherine, elle a de l'or dans ses mains et dans son corps, une potentialité qu'elle n'exploite qu'à 10% . Le problème c'est que pour exploser, il faut que sa tête le décide, mais en même temps, qu'elle prenne le temps de mûrir c'est bien aussi.


C'est un Kapouchnik sans aucun sketch dramatique. Et puis lors du premier tour de table on a décidé que ce n'étaient plus Jacques, Hervée et Marjorie qui donnaient leurs sujet mais qu'on interrogeait tout le monde. Cette méthode apporte plus de diversités. Et puis cela ferait que celui qui vient jouer, il s'est intéressé à l'actualité, et que l'on ne vienne pas me demander qui est Julien Dray, ou Fadela Amara. Je sais que certains refusent la télé, et ne lisent pas le journal, mais il faut être génial comme Eric Prévost pour se le permettre. D'ailleurs il était absent, certains habitués s'en sont émus. Nous avons tout de même réussi à construire son Ersatz, la petite Audrey Lopez masquée, tripotant la grande Carla, c'était top.

Le temps est tellement doux, que sans aucun chauffage dans la salle, on étouffe. L'énergie est ravageuse. le courant entre la salle et nous, est de plus en plus fort.

Nos deux renforts tiennent la route : Emanuel Dorand, qui vient de quitter le théâtre du soleil, et Christophe Allwright que nous connaissons depuis longtemps, qui développe une belle étrangeté et une belle puissance scénique.






La distribution



Christophe ALLWRIGHT

Amedine BELLO

Emmanuel DORAND

Sylvain HINDIÉ

Audrey LOPEZ

Rachida NOUNA

Marc BULIARD

David DOMGJONI

Audrey DONZELOT

Clément DREYFUS

Youssri EL YAAKOUBI

Catherine FORNAL

Julie GUET

Sami GUET

Marjorie HEINRICH

Panxo JIMENEZ

Hervée de LAFOND

Sylvie LALAUDE

Michèle LAUTREY

Jacques LIVCHINE

Nathalie MIELLE

CE QU'ON A JOUE

Ce que vous ratez à la télé ce soir – L’Est TV 19/01

Le plan de Laporte – Aujourd’hui 18/01

Drague sur le web – Marianne 12/01

Je dois me soigner – Le Monde 16/01

Horoscopes – Le Pays 04/01

Faux testicules pour chien castré – Marianne 17/01

Manu Chao chez les fous – Le Monde 16/01

Juliette Lallemand – L’Est Républicain 19/01

Les FARC – Le courrier international 15/01

Démographie franc comtoise – L’Est Républicain 18/01

Un plan novateur – Aujourd’hui 14/01

Les heures sup’

Vols en série – L’Est Républicain 19/01

Les chiffres de Jacques

La pipolisation de la Vème – Libération 16/01

Noyade – L’Est Républicain 17/01

Bartabas se fâche – Libération 16/01

Revue de presse sur le tabac– L’Est Rép 18/01 et 19/01 , Libé 12/01, Marianne 12/01