KAPOUCHNIK 45

29 mars 2008


On ôte les petites tables, pour accueillir 40 personnes de plus dans la salle. Donc on bat le record de fréquentation, plus de 400 personnes. 1700 € d'oboles. Pourrait- on jouer pour 600 personnes dans la halle de la filature sans dénaturer le concept ? Le succès ne se dément pas. On sent que beaucoup attendent notre traitement des basculements politiques. Eric Prévost: "Sarkozy" est de plus en plus populaire. Les gens l'adorent. Le Kapouchnik dure 2 H 09 minutes. Il fait si chaud que cela pose problème. A chaque fois, il faut comparer le Kapouchnik au précédent. Certains disent que l'équilibre, comique /dramatique était parfait. Personnellement je ris de bon coeur à la scène du repas de Sarkozy et de la reine d'Angleterre, et des nouveaux élus représentés par Max pour le maire de Montbéliard, David pour Aziz Sekri et Sylvie pour Jocelyne Ricci, mais je trouve qu'il y a encore des sujets un peu plats où l'on ne trouve pas le traitement théâtral. Daniel Nowak prend des photos.





Bataille électorale. Hélias/Souvet

.

Amedine BELLO Max BOUVARD

Fred DUPERRAY

Sylvain HINDIÉ

Valérie MOUREAUX

Faustin TOURNAN Sébastien DEC

David DOMGJONI

Clément DREYFUS

Youssri EL YAAKOUBI

Bernard GOETZ

Julie GUET

Sami GUET

Hervée de LAFOND

Sylvie LALAUDE

Michèle LAUTREY

Jacques LIVCHINE

Nathalie MIELLE

Gaetan NOUSSOUGLO

Eric PREVOST

Avec l’aide précieuse de

Claudine SCHWARZENTRUBER



Remise des victoires de la politique



les sujets

Ce que vous ratez à la télé ce soir – TV Hebdo 29/03

Internet : notre corps entre parenthèse– ça m’intéresse

Les ados dépriment– Marianne 22/03

Bracelets anti-râleurs – ça m’intéresse

Slam de l’économie – L’Huma 25/03

Bienvenue chez les ch’tis – l’Huma 29/03

L’expulsé de la semaine – Charlie Hebdo 19/03

Pouvoir d’achat – Charlie Hebdo 26/03

La faute aux cons – Marianne 29/03

Lève-toi et bosse –Charlie Hebdo 22/03

Fourniret – Le Pays 27/03

Les chiffres de Jacques

Tibet – Le Monde 25/03

Les 10 ans du Viagra – Aujourd’hui en France 29/03

Les Victoires de la politique– Marianne 22/03

Des policiers perspicaces – Le Pays 26/03

Voyage en Angleterre – Le Monde 28/03

Le pot d’adieu – Marianne 29/03

C’est qui qui et pourquoi quoi ?– France Dimanche 21/03

La claque - Politis 29/03, L’Est et Le Pays 17/03


le repas avec la reine d'Angleterre



l'édito


Les grecs appelaient ça la parresia. La parresia c’est le dire- vrai, et c’est essentiel au fonctionnement de la démocratie. C’est dire librement nos opinions. On le sait bien, à partir du moment où l’on donne son opinion en toute sincérité et sans calcul, on est soumis au bon vouloir du prince, et en principe le prince n’aime pas être fustigé. Platon parlait au prince de Syracuse, de justice, au péril de sa vie. Le prince de Montbéliard; pendant 18 ans, le Louis, comme on dit, ne nous a jamais pardonné de l’avoir représenté dans un de nos spectacles.

Le Kapouchnik, c’est ça. C’est l’expression libre et vraie de 23 acteurs. Le pouvoir vient de changer de bord au pays de Montbéliard, ce n’est pas cela qui nous empêchera d’être caustique, ironique, critique. La parresia, c’est toujours risqué, mais tant pis. Qu’on n’attende pas de nous que nous mettions notre langue dans notre poche… Jacques Livchine