Kapouchnik 67, 68

67 20 Novembre 2010


330 personnes. Durée 2 heures.

Oboles : 1740 €

Un peu long, Quelques sujets n’avancent pas. Une énergie un tout petit peu molle.

Les photos sont de Philippe Lovy. Merci.


Après avoir dit qu’il n’y avait pas de sujets, on se retrouve avec trop de sujets, mais la plupart n’ont pas d’angle d’attaque, alors on n’en garde que 14, mais certains sont triples.

On commence à maîtriser l’équilibre, on a une sorte de grille : une ou deux dramatiques, un sujet avec un peu d’érotique, un sujet décoiffant avec plein de monde, 3 sujets politiques.

Mais il y aura quelques enlisements, des sujets qui n’avancent pas ou si lentement, des imprécisions, des obstructions, des sujets meilleurs l’après -midi, où on rit beaucoup, mais le soir c’est moins bien. C’est Aurélien l’étoile montante de ce Kapouchnik, il nous fait deux personnages magnifiques. Eric Prévost nous fait une phrase d’ouverture (phrase dite billard) qui restera légendaire. Mais ces variations sont ressenties surtout par nous. Pour le public c’est encore un bon Kapouchnik.

Les sujets traités

L’Ours des Pyrénées – Charlie Hebdo 17/11

Abus de faiblesse – Marianne 19/11

Le Remaniement – Politis 11/11

Les poubelles de supermarchés – Rue89 17/11

Les insoumises des Créneaux – Le Nouvel Obs 17/11

Le mur d’Egypte – Figaro 16/11

Bush ne regrette rien – Marianne 19/11

La réponse de l’Eglise – Le Monde 19/11

Les négociations se compliquent – Libération 20/11

Les chiffres de Jacques

Ségolène et Eva Joly

Concours de styles – Paris Match 18/11

Une famille expulsée à tort - Libération 19/11

Elle s’offre au président – Zigonet.fr 15/11

Les 7 plaies d’Haïti – Le Point 11/11

La distribution


Hervée

Marjorie

Sophie Z

Michèle

Fatima

Valentine

Catherine

Nicole

Jacques

Kito

David

Youssri

Eric

Aurélien

Patrick Barbenoire

Seb

Gaetan

Léo

François Garrigue (première fois)

EDITORIAL

A chaque Kapouchnik, la même personne vient invariablement me voir pour me dire à la fin « Ah celui- là, il était bien ». Style, celui d’avant il était moins bien. En fait c’est un problème grave, on nous apprend à ne plus savoir évaluer, des experts font le travail pour nous , ils disent ça c’est à voir, ça c’est à éviter, et donc on vous indique ce qui est bien , et ce qui est mal. Parfois, dès le début du Kapouchnik, le public applaudit pour n’importe quoi, comme si le Kapouchnik c’était une émission de télé, une sorte de fast- food culturel prêt à être consommé et bien d’avance. A la fin de chaque Kapouchnik, on fait un débriefing,, sans complaisancce.Il arrive même à certains acteurs de ne plus êtres invités, soit qu’ils ont été trop cabotins, soit trop mous, ou trop vulgaires. Les coulisses du Kapouchnik ne sont pas tendres. JL

68 18 DECEMBRE 2010






Durée : 1 H 30. Oboles :1611,40.

La salle est pleine malgré les conditions climatiques. Pour une fois, il ne fait pas trop chaud.

Le public change. Encore pas mal de nouveaux, mais toujours des accros.

Tous les sujets se maintiennent à un bon niveau

On a beaucoup de mal à décrypter dans les nouvelles,celles qui sont incontournables.

Il y a bien la Côte d’Ivoire avec ses deux présidents, mais on a du mal à y voir clair. Cette main-mise de la communauté internationale sur un pays africain est quelque peu gênante.

En fait, la presse ne parle que de l’épisode neigeux. Faire des gags sur la neige ne nous enchante pas. Goobie va nous sortir d’affaire avec un flocon symbolique qui effraye la France toute entière.

On a beaucoup de sujets courts assez drôles, mais peu de construction à étages.

Hervée nous monte un sujet sur le fils De Villiers, là on a une petite fable, avec juste un commentaire et des images fixes avec quelques courts inserts de scènes très courtes. Jérémie introduit des traitements chocs façon cinéma, Indiana Jones ou Michaël Moore. Michèle a la bonne idée de ces femmes saoudiennes qui s’expriment.

On s’en sort bien. Franchement l’après-midi je n’y croyais pas. Là ça se tient, même si Sarkozy et Carla se laissent un peu aller dans la scène du Noël de l’Elysée, mais le public resterait des heures avec ce couple, alors ils en font, ils en font...

PROGRAMME DU JOUR


Le casse-tête d’Henri IV – L’Est Rép. 15/12

Bettencourt pour les nuls – Le Monde hors série

Le Médiator – Marianne 04/12

La gay-guerre en Ouganda – VSD 17/12

Soutien aux saoudiennes – Courrier Int.15/12

Téléthon et prime à la casse – Marianne 11/12

J’en pince pour la mort douce – Courrier Int. 09/12

Au nom du père – Libération 17/12

Les chiffres de Jacques

Wikileaks l’insaisissable – Courrier Int. 15/12

Noël à l’Elysée – France Soir 18/12

Survivants du choléra – Le Nouveliste 08/12

La neige – Toute la presse

Les gars de la Marine – L’Express 15/12

Ouvrières au Bangladesh – La Tribune de Genève 15/12

Menace sur Noël – Yahoo.fr

LA DISTRIBUTION

Gladys BRUCHON

Jeremy DALPRA

François GARRIGUES

Valentine SERGO

Zeki ASLAN

Youssri EL YAAKOUBI

Catherine FORNAL

Marjorie HEINRICH

Panxo JIMENEZ

Hervée de LAFOND

Michèle LAUTREY

Jacques LIVCHINE

Nathalie MIELLE

Fred Goobi PATOIS

Aurélien PERGOLESI

Eric PREVOST

Nicole RIVIER

Fatima SEDDIKI

Faustine TOURNAN

Et avec l’aide précieuse de

Muguette CADET et

Claudine SCHWARZENTRUBER