top of page

Billet du 24 mars 2024 Vont -ils effacer Hervée de Lafond ?



Cette ouverture de Capitale française de la Culture engendre des dommages collatéraux sans précédent.

Le vice- président à la Culture a fait paraître dans l’Est Républicain un billet enflammé, dans lequel il prononce la formule choc : On passe pour des ploucs, et il demande la démission immédiate d’Hervée de Lafond, la coupable de cette cérémonie. Il a trouvé les interpellations d’Hervée de Lafond au Premier Ministre insupportables et déplacées et a même écrit une lettre d’excuses signée par la Maire de Montbéliard et du député Renaissance.


Dans les réseaux sociaux, fusent des centaines de commentaires.

Ceux qui approuvent Hervée comme Ariane Ascaride et des centaines de soutiens qui arrivent de partout : tiens bon, résistance etc.

Et puis ça rue dans les brancards dans l’autre clan, avec une pétition d’artistes anonymes, des commentaires haineux.

Et pourtant le fait important  : le cabinet de Gabriel Attal ne se plaint nullement  de l’improvisation d’une heure avec Hervée de Lafond et parle d’un bel accueil.

Le Premier Ministre  a dit : je me souviendrai de mon anniversaire. (c’était le jour de ses 35 ans).


On avait peur que Capitale Française de la Culture n’ait pas de retentissement,  mais voilà que Quotidien, l’émission de Yann Barthes vu par 2 millions de personnes s’empare de ce sujet en or. Les ploucs de Montbéliard se révoltent etc.

Un papier dans Libération, le Figaro etc. et même aux USA le Huffington post.



L’ancien Maire de Montbéliard avait eu cette belle formule lors d’un article du Monde très hostile au théâtre de l’Unité lors du spectacle L’Avion en Avignon en 1992.

Qu’on en parle en bien ou en mal, l’important c’est qu’on en parle.

Suspense pour mardi 26 mars 2024 : Dame Hervée de Lafond est convoquée par un conseil d’élus et le comité directeur de Capitale Française de la Culture.

L’enjeu : sera t-elle démissionnée de son poste de commissaire artistique ?



Comentarios


bottom of page