top of page

Billet du 10 juin, la dissolution



Je dis ouh là là.

L’histoire est en route.

On va pouvoir dire comme Pierre Dac, “les prédictions c’est difficile  surtout en ce qui concerne l’avenir”.

Que va t’il se passer ?

Coup de tonnerre  : la dissolution.

On votait pour l’Europe, le Président ne cessait de le dire, ce n’était pas la France qui était en jeu, mais en fait ça l’était.

Alors tout le monde émet ses hypothèses.

La mienne : Macron ne peut pas être réélu vu la Constitution, alors il n’a pas peur de laisser un pays en totale désolation pour se faire regretter.

Ah quand le premier Ministre sera Bardella, on pourra se dire : c’était la belle époque Edouard Philippe, Elisabeth Borne ou Gabriel Attal.

Macron va se régaler devant le bordel que sera la désunion de la gauche et celle de la droite.

Il veut faire payer tout le monde. C’est l’heure de sa grande vengeance.

Il pense peut -être encore reconstituer un Front Républicain.

Le Rassemblement National est il encore le Front National avec son passé de collaboration et son amitié pour le fascisme ? N’a t-il pas abandonné les vieilles valeurs de Jean Marie Le Pen ? On se pose la question ici -bas,

Au moins une magnifique ébullition est en route, il y a électrisation  du débat, tous les chroniqueurs sont en surchauffe, les éditorialistes tapent frénétiquement sur leurs claviers.

Ce soir ce qui n’est pas commenté c’est l’abstention qui est de 50 %.

Ce qui voudrait dire que le RN n’est pas à 32% mais à 16%. des électeurs inscrits.

Et moi je dis : Ouh la là . Où va t -on ?

Commenti


bottom of page