top of page

Billet du 21 janvier 2023 sur la retraite




Je voudrais bien penser à autre chose, mais ça agit comme une armée d’occupation, j’ai la tête pleine du mouvement anti- retraite à 64 ans.

Je suis horrifié, les sondages sont unanimes, ça bloque sur 64 ans, mais il semblerait que le président Macron s’en fout bien de l’opinion publique, il veut montrer que c’est lui qui dirige le pays, ni le peuple, ni la rue.

Moi qui croyais naïvement que la démocratie était le pouvoir du peuple, je dois abandonner mes idées toutes faites.

Je suis en outre effondré d’apprendre qu’une majorité énorme déteste son travail et ne rêve que franchir la ligne d’arrivée le plus tôt possible pour profiter de la vraie vie.

Dur à comprendre pour moi qui panique à l’idée d’une journée libre, ou d’un repos forcé loin du théâtre.

On nous parle du déficit qui s’annonce, or il suffirait de prélever 2% des fortunes de nos 109 milliardaires pour équilibrer le régime des retraites.

Macron s’en fout, il ne peut pas briguer un troisième mandat- c’est un nouvel article de la constitution- alors il a une stratégie dans la tête, il ne rêve que d’un immense désordre comme du temps des gilets jaunes, il rêve de voir toute la France dégoûtée par les grèves continuelles et d’entendre enfin la formule magique : le mouvement s’essouffle, les manifestations ne dépassent plus le million, elles stagnent à 500 000. Et ça y est, les gens en ont marre.

Il faut remettre en place quelques provocations violentes pour ternir définitivement le mouvement, on dissout l’assemblée. On connait la règle, la gauche c’est la chienlit, on va donc voter l’ordre, on va largement voter à droite. La gauche sera divisée par des querelles internes à son habitude.

Alors c’est là qu’il faut avoir un vrai sens politique.

Quelles sont mes prédictions ?


Solution A : Macron passe en force, il a les Républicains dans sa poche, il se sert de toutes les ficelles de la constitution, le 47/1 plus insidieux que le 49/3.

Le mouvement s’effondre : tout ça pour rien.


Solution B : Dissolution de l’assemblée. Ça y est, les LREM ont la majorité. Macron a les mains libres jusqu’en 2027


Solution C : Borne démissionne , le plan retraite est retiré sous la pression de la population.


Nous sommes le 21 janvier 2023.

En principe je me trompe 95% des fois.

J’avais tout de même prédit la victoire de l’Argentine.

Mon vote : essouflement du mouvement, revirement de l’opinion publique, la solution A l’emporte.

Mais comme je n’ai pas les bonnes intuitions, c’est sans doute la solution C qui va triompher ? Je ne peux pas le croire et pourtant ce serait la bonne nouvelle.




コメント


bottom of page