Billet du 30 juillet 2022, les WC de festivals



Quiconque ne connaît pas ou n’apprécie pas la tireuse à bière est indigne de vivre

La tireuse à bière est l’indispensable complice de toutes les fêtes et de tous les festivals, la canicule aidant vous ingurgitez trois demis à la suite sans aucune ébriété.

La tireuse à bière engendre des bénéfices phénoménaux comparables au gaz russe, nerf de la guerre. Plus de verres en plastique, on vous consigne un gobelet 1 €.

Plus de musique, plus de théâtre de rue sans tireuse à bière.

Il ne faut jamais oublier que le théâtre est né au sein d’une fête dionysiaque où l’ivresse était de mise.

Plus de 2500 ans après, le festif est toujours et plus que jamais au menu. Ce n’est pas tant le théâtre et la musique qui sont essentiels mais le besoin de rassemblements humains autour de centaines de tireuses à bière.

Chalon, Avignon, Aurillac, combien de fûts ingurgités ?

Le corollaire c’est le nombre de WC et leur entretien durant toute la durée de l’événement. On a besoin d’un coup de serpillière toutes les 250 utilisations et d’un nombre de cabines conséquent. 1 cabinet pour 100 personnes. Soit au moins 200, pour un festival de 20 000 personnes.

Ah les effluves des fins de festival nous enlèvent toute envie d’y revenir